La communauté LGBT peut aujourd’hui compter sur une médecine esthétique spécialisée dans les transformations sexuelles et sur des professionnels Friendly compétents, expérimentés et bienveillants. Changer de sexe et s’assumer dans une nouvelle identité s’inscrit comme un long chemin que la médecine esthétique a aujourd’hui rendu beaucoup plus accessible.

La médecine esthétique LGBT en quelques mots

Cette catégorie de médecine esthétique appelée aussi chirurgie transgenre ou «chirurgie de réassignation sexuelle» permet aux personnes en conflit avec leur identité sexuelle d’origine de changer de sexe.

Une médecine Friendly pour consulter des professionnels en toute confiance

La démarche de changement de sexe, loin de se résumer à une simple opération, reste un parcours long et à fort impact psychologique. Dans un cabinet de consultation, il est souvent difficile de se dévoiler et de parler ouvertement de sa sexualité à un médecin pas toujours réceptif.

Pour éviter que les patients ne renoncent et abandonnent un projet de soin salvateur pour eux, il est nécessaire qu’ils s’adressent à des professionnels de santé sensibilisés à la question transgenre. Le réseau Gay-Friendly LGBT réunit ainsi plus de 600 professionnels de santé, impliqués et dévoués. Contacter un médecin esthétique LGBT Friendly est une assurance de confiance et de compétence assortie d’une écoute bienveillante.

Les interventions esthétiques MTF , de l’homme vers la femme

La vaginoplastie

Par cette intervention un homme peut transformer son pénis en vagin en lui assurant une apparence esthétique ainsi que des fonctions urinaires, sexuelles et érogènes les meilleures possibles.

La réduction de la pomme d’Adam

Une pomme d’Adam jugée trop proéminente peut être réduite par une chondrolaryngoplastie. Cette intervention consiste après une courte incision du cou à réduire le relief du cartilage du larynx en le limant.

La féminisation de la silhouette

• L’augmentation mammaire. Pour créer ou augmenter la taille d’une poitrine jugée insuffisante, il est mis en place des prothèses mammaires parfois associées à une injection de graisse prélevée sur la patiente pour un résultat plus naturel.
• Aplatir le ventre et affiner la taille. Cette chirurgie consiste à retirer de la graisse par liposuccion sur le ventre (abdominoplastie) et la taille. Les cellules graisseuses ou adipocytes sont prélevées puis débarrassées de leurs impuretés avant d’être réinjectées pour créer des volumes là où il en manque comme dans la poitrine ou les fesses.
• Galber les fesses. Créer plus de rondeurs sur la zone postérieure féminise la silhouette en lui donnant un joli galbe. Cette intervention dénommée « brazilian butt lift » couramment pratiquée par les chirurgiens brésiliens s’est largement démocratisée en Europe notamment dans la communauté LGBT.

La féminisation du visage

A la réduction de la pomme d’Adam peut être associée une féminisation du visage (Facial Feminisation Surgery). Le but est d’atténuer l’expression masculine pour obtenir un visage plus doux tout en restant naturel. La féminisation du visage agit sur deux aspects, celui des volumes/formes et celui de la peau. Cette chirurgie se fait au moyen de rabotage osseux ou d’injections qui visent à modifier les éléments du visage pour répondre à des critères esthétiques plus féminins.

Dans un parcours transgenre homme vers femme, la féminisation du visage consiste principalement à :
• Réduire les volumes de l’angle mandibulaire, du menton et du nez par rabotage osseux
• Féminiser les pommettes
• Affiner les joues
• Ouvrir le regard
• Dissimuler les bosses frontales par remplissage des creux existants. Les injections d’acide hyaluronique sont très utilisées en médecine esthétique transgenre pour pour dessiner des formes et créer des volumes.
En ce qui concerne la féminisation de la peau, divers traitements par injections sont possibles et adaptables en fonction de l’inesthétisme à traiter.

Les interventions esthétiques FTM : de la femme vers l’homme

La création d’un pénis

Appelée aussi phalloplastie, la conception d’un phallus consiste à prélever un morceau de peau sur le corps (souvent sur l’avant-bras ou la cuisse) pour construire un pénis. Cette verge doit montrer un aspect esthétique et fonctionnel les plus réalistes possibles avec notamment la possibilité d’uriner debout. La peau de l’avant-bras est prélevée avec ses vaisseaux et ses nerfs qui sont reconnectés par microchirurgie au niveau du pubis.

La création d’une verge peut aussi être réalisée à partir d’un clitoris existant et hypertrophié par la prise de testostérone. Les grandes lèvres servent aussi parfois utilisées pour créer des bourses.

La phalloplastie est suivie de l’insertion d’un implant pénien dont la longueur et le mécanisme seront fonction de l’anatomie du patient. La rigidité (érection) est obtenue par l’activation d’une pompe insérée dans le scrotum, rendant ainsi possible la pénétration lors de relations sexuelles.
La modification des organes génitaux féminins inclue également la suppression et la fermeture du vagin et le rallongement de l’urètre avec des modifications nécessaires pour la miction debout.

La mastectomie

Appelée aussi torsoplastie masculinisante, la mastectomie est une opération irréversible par laquelle on enlève les glandes mammaires avec si besoin la réduction de la taille des mamelons et des aréoles qui donnera au thorax un aspect masculin.
Les médecins esthétiques spécialistes transgenre mettent en place tous les moyens possibles pour créer un environnement sécuritaire et propice aux soins médicaux. Les contacter constitue la première étape du chemin vers une nouvelle vie…